Progression des OMD au Mali

Population

La population totale des 166 communes est estimée à 2,46 millions en 2009. Elle passerait à 3,00 millions en 2015 pour une superficie totale d’environ 613 343 km². La répartition de celle-ci est très hétérogène. Elle est plus concentrée au centre et à l’ouest du pays, avec 16% des communes dont la population est comprise entre 25 000 et à plus de 51 000 habitants. Celles, dont la population est comprise entre 10 000 et 25 000 habitants sont plus représentative avec 67 communes, soit 40%.

Remarque sur la légende : -1 to 1,254 = Pas de données

Densité

La densité de la population varie de moins d’un habitant au km² à plus de 300 habitants au km². A l’image de la répartition de la population, les très fortes densités sont enregistrées au centre dans la région de Mopti (50 à plus de 300 hbts/km 2 ), soit 17% des 166 communes et à l’ouest dans la région de Koulikoro (20 à 50 hbts/km 2 ) avec 28% des communes.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Villages avec Forêt Naturelle(%)

La proportion de villages disposant de ressources naturelles dans les i166 est très hétérogène. 65% des villages disposent de forêts naturelles. Dans 18% des communes, 100% des villages disposent de forêt de forêts naturelles.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Villages avec plaine(%)

Plus de 70% des villages disposent de plaines. Dans 37% des communes de l’initiative, 100% des villages disposent des plaines et 33% ont le nombre de villages disposant de plaines compris entre 50 et 97%.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Villages avec Cours d’eau (%)

La présence de cours d’eau dans les villages est acceptable avec près de 60% des villages qui disposent de lacs, mares ou étangs. Dans les 166 communes, seul, 13% des communes ont 100% de leurs villages qui disposent de cours d’eau. Alors que dans 26% de celles-ci, aucun village ne dispose de cours d’eau.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Villages avec bas fonds (%)

49% des villages de l’initiative ont des bas-fonds. La présence des bas-fonds est répartie comme suit au niveau communal : 13% communes avec 100% de villages couverts. 34% de communes avec 50 à 97% de villages couverts. Le reste, avec 49% des communes, ont entre 0 et 44% de villages couverts.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

  • 7 Régions
    • Kidal
    • Gao
    • Tombouctou
    • Mopti
    • Segou
    • Koulikoro
    • Kayes
  • 28/49 Cercles
    • Kidal : 4
    • Gao : 4
    • Tombouctou : 5
    • Mopti : 7
    • Segou : 2
    • Koulikoro : 3
    • Kayes : 3
  • 166 Communes les plus vulnérables du Mali
  • 3034/12000 Villages/fractions
  • 2,5/ 13 millions d’habitants

Villages à +5km Ecole 1er cycle (%)

L’accès à l’éducation reste un défi. 37% des communes ont 50 à 100% de leurs villages qui parcourent plus de 5 km pour aller à l’école. 28% des communes ont 20 à 50% de villages dont la population parcoure plus de 5 km (voir répartition ci-dessous).

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Villages à +5km Ecole 2eme cycle (%)

Au niveau secondaire, l’accès est plus problématique. Car 84% des communes des i166 ont 50 à 100% de leurs villages situés à plus de 5 km d’une école secondaire.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage du Genre dans la Commune

Le ratio garçon/fille est très inégale dans la majorité des communes. 56% des communes ont dans leurs villages le nombre de garçons supérieur au nombre de filles à l’école. Dans seulement 8% des communes, le nombre de garçons est égale au nombre de filles. Le reste des communes, soit 28% présente un nombre de filles supérieur aux garçons.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage de TB Scolarisation

Le taux brut de scolarisation est en deçà de 100% dans 84% des communes de l’initiative. Seul 10% des communes ont leurs villages qui ont un taux brut de scolarisation supérieur à 100% et varie entre 100 et 255%. Ces communes sont majoritairement localisées dans la région de Gao.

Remarque sur la légende : -1 to 4.5 = Pas de données

Villages à +5km CSCOM (%)

L’accès aux soins de santé constitue un défi majeur dans les 166 communes de l’initiative. En effet, 60 à 100% des villages de 128 communes de l’initiative, soit 77% des i166 parcourent plus de 5 km pour joindre le CSCOM le plus proche, c'est-à- dire leniveau le plus bas de la pyramide sanitaire.

Remarque sur la légende : -1 to 15.3 = Pas de données

Villages à +5km de Centre Sante

L’accès à un centre de santé reste aussi un défi majeur, car 76% des i166 ont 60 à 100% de leurs villages qui parcourent plus de 5km pour accéder au centre de santé le plus proche.

Remarque sur la légende : -1 to 15.3 = Pas de données

Pourcentage de Villages sans adduction d'eau(%)

L’accès à l’eau est un critère à prendre en compte quant à l’évaluation du niveau de bien-être de la population. Elle est presque satisfaisante dans les i166, car 96% des communes ont 60 à 100% accès à l’eau. 140 communes, soit 84% des i166 ont leurs villages ayant 100% accès à l’eau.

Remarque sur la légende : -1 to 25 = Pas de données

Pourcentage de Villages Sans Forage

En ce qui concerne accès à l’eau potable, 63,4 % n’ont pas de forage fonctionnel. Plus de 16% des villages de l’initiative n’ont aucune source moderne d’eau. Dans la région de Kidal 27 %des villages/fractions n’ont aucune source moderne d’eau.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage de Villages Sans Assainissement

En matière d’assainissement de base, pour seulement 6 des 166 communes, 100% des ménages disposent d’une toilette. Dans 100 des 166 communes, au moins 80% des ménages disposent d’une toilette.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage Femmes au Conseil Municipal

Dans 95,6% des villages, il n’existe aucune femme appartenant au conseil communal. Dans seulement 2,3% des villages, on note une proportion de 1 à 10 % de femmes dans le conseil communal. Dans 66,5% des localités des communes de l’i166, il n’existe aucune organisation féminine ou mixte de production commercialisation. Dans les deux communes de la région de Ségou, dans celles de Mopti et de Kidal, cette proportion dépasse 75%.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage Femmes du Conseil Village

Le pourcentage de femmes présent dans le conseil villageois est relativement très faible. Dans 78 % des communes de l’initiative, aucune femme n’est enregistrée dans le conseil villageois. Seul dans la commune de Mbouna, où on note une proportion de village comprise entre 15 et 31 % où les femmes sont présentes dans le conseil villageois. Le reste des villages enregistrent entre 1 15 % de femmes dans le conseil villageois.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage Villages Sans Electricité

L’accès des populations aux sources modernes d’énergie dans les 166 communes de l’initiative est faible. 59 % des villages, n’ont aucune source moderne d’énergie électrique. Il existe seulement 0,8% de villages des communes de l’initiative, où le réseau électrique national (EDM) est présent. Le réseau d’électrification rurale est présent uniquement que dans 0,9 % des villages de l’initiative.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage Villages Sans Access au System Solaire

L’énergie solaire est très faiblement représentée dans les i166. Seule 5% des communes ont leurs villages disposant de l’énergie solaire. 12% n’ont aucune source d’énergie solaire. 52% des communes ont 50 à 91% de leurs villages sans source d’énergie solaire.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage des Villages Utilisants des Engrais

Les communes de l’initiative disposent de plus de 76 000 ha de superficies aménagées, dont 25% en maîtrise totale. Les communes de l’initiative de Kayes, Ségou et Kidal sont peu dotées en superficies aménagées. En revanche, celles de Tombouctou et Gao et, dans une moindre mesure, celles de Koulikoro et Mopti sont assez bien dotées. L’utilisation des engrais minéraux dans les cultures céréalières est une pratique peu répandue : faible utilisation dans 27% des villages et utilisation conséquente dans seulement 1,5% des villages. Ailleurs aucune utilisation n’est faite des engrais minéraux.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage des Villages qui Pratiquent la Pêche

La pêche n’est pratiquée que dans 20% des communes de l’initiative. Parmi elles, 91% ont entre 1,5 et 40% de leurs villages qui pratique la pêche. Seule la commune de Bintagoungou a 100% de ses villages qui pratiquent la pêche.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage des Villages avec Magasin de Stockage

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage des Villages avec Route Praticable

Le niveau d’enclavement des localités des communes de l’initiative est élevé. On établit, en effet, que seulement 15,8% des localités de ces communes sont à moins de 5 km d’une route praticable en toute saison. Pour ces derniers villages, dans 61,5% des cas, la route bitumée la plus proche est en bon état et dans seulement 12,6% des cas la route latéritique la plus proche est en bon état. Les villages à plus de 5 km d’une route praticable en toute saison sont pour près de 65% à moins de 5 km d’une piste améliorée.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Pourcentage des Villages avec Couverture Tel

Pour ce qui est de couverture téléphonique, elle est relativement très faible. 16% seulement des communes de l’initiative ont une couverture téléphonique au niveau de leurs villages. 27% des communes ont entre 1,6 et 47,6% de leurs villages qui ne sont pas couverts. Le reste, soit 54% des communes ont entre 50 et 100% de leurs villages sans couverture.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Superficie en submersion contrôlée (ha)

124 communes ne sont pas concernées par ce critère mais, seulement 36. La superficie en submersion contrôlée, dans les 131 communes est entre 0 et 50 ha, et entre 300 et 611 ha pour 7 communes. Elle est très faible dans l’ensemble.

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données

Superficie des PIV (ha)

110 communes ne sont pas couvertes par les superficies des PIV (ha). Ces superficies sont inférieures à 500 ha dans 35 communes et inversement supérieures à 500 ha dans 5 communes aménagées

Remarque sur la légende : -1 to 0 = Pas de données